Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 80 000 entreprises du Département

Laura Bonis, Grand Hôtel de l’Opéra

Laura Bonis a suivi une formation "Tuteur / maître d'apprentissage" de la CCI Toulouse Haute-Garonne pour accueillir et former au mieux les futurs apprentis.
Laura Bonis - Grand Hôtel de l'Opéra
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Vendredi 15 avril 2022

© Crédit photo : DR

 

C’est un heureux hasard qui a permis que se crée un lien fort entre Laura Bonis et le Grand Hôtel de l’Opéra, à Toulouse. En 2016, déjà titulaire d’un BTS hôtellerie, elle y effectuait un stage dans le cadre d’une licence en communication événementielle… « et j’y suis restée », résume-t-elle simplement.

 

En 2020, on lui confie la charge de « chef de réception » et le soin de manager une brigade de six personnes. Cette promotion lui échoit au carrefour de deux coïncidences. D’une part, le Grand Hôtel avait pour intention d’accueillir et former des apprentis, et d’autre part survient le premier confinement sanitaire qui oblige l’établissement à fermer. « De fait, nous avons fait de cette contrainte une opportunité. Je me suis inscrite à la CCI pour suivre une formation « tuteur-maître d’apprentissage », dans l’intention d’accueillir au mieux nos apprentis dès la levée des restrictions sanitaires », indique la jeune femme qui rejoint un groupe de dix personnes pour une formation en présentiel.

 

« Le stage propose un découpage qui permet d’explorer différentes thématiques. En outre, l’apport théorique est aussitôt suivi par un exercice d’application, un jeu de rôle en quelque sorte, où l’on met aussitôt en pratique des cas concrets. Au final, dans sa pédagogie, c’est un enseignement participatif et très immergé dans la réalité du quotidien », résume-t-elle.

 

Laura Bonis dit avoir retiré de ce stage une compétence élargie. « Certes, il est question d’apprendre à accueillir un apprenti mais, en ce qui me concerne, cette formation me sert également dans mes rapports avec l’équipe. On apprend énormément sur soi, comment parler et se comporter, mais également savoir, ou consentir à se remettre en cause. C’est un exercice d’altérité qui m’a permis d’éviter les travers de l’habitude en me poussant hors de ma zone de confort. C’est presque un stage de gestion RH ».

La démarche pédagogique évite les pertes de savoir. Dès qu’un point théorique est exposé, il est suivi de sa mise en situation au travers d’un jeu de rôle. C’est pertinent et efficace.